Les formes qui lient

         ou L'Évolution de l'Amour

Photographie, volume

Travail en cours

«L’idée de recopier la réalité est en fait une vision très bizarre, qui n’existe que dans le naturalisme occidental, ailleurs les choses sont représentées telles qu’on les voit par l’esprit»
Philippe Descola au sujet de son livre Les formes du visible

« L’Amour est la force la plus puissante qui existe.»
Albert Einstein

Ce travail a pour sujet les formes de la Nature que l’on reconnait, qui nous parle malgré leurs différences d’origine, de culture ou décontextualisées.
C’est également une réflexion sur le(s) lien(s) concrets ou abstraits, sur l’entre-chose : ce qui tient les vies ensemble.
Je me réapproprie des formes naturelles et végétales. Je les sors du réel pour créer un langage qui n’est pas celui que j’ai appris. Le fond, la forme, l’objet, la matière, le propos se confondent.

Ou est l’image ? L’entre-forme est-elle une construction de l’esprit ?
Les formes naturelles ainsi utilisées, et malgré le hasard de l’arangement, deviennent donc les items d’une langue instinctive. Celle qui nous lie au végétal.
Que faire d’une image symbolique, sans perspective, reste d’un monde rêvé, totémique, où notre rapport à l’environnement serait tout simplement nous...?


Résidence avec l'Association Le.sas Culture à Rochefort-sur-Mer
La résidence avec l’association Le.sas Culture à Rochefort-Sur-Mer a été en partie réalisée autour de la série
Les formes qui lient et sur l’application de cette recherche artistique en terre océanique.

2021-2022, exposition Des rives atlantiques en août 2022.

Using Format